L'une des étapes importantes de la procédure Campus France est l'entretien avec un Conseiller. Il a lieu AVANT l'envoi des dossiers aux établissements ou AVANT le dépôt de la demande de visa.

Vous êtes dans l'un des deux cas suivants :

  1. Vous sollicitez une  préinscription dans un établissement en France. Vous allez passer un entretien dit de PRÉINSCRIPTION
  2. Vous avez trouvé par vos propres moyens une inscription dans un établissement français. Vous allez passer un entretien PRÉCONSULAIRE

Dans les deux cas, vous devez créer un dossier sur le site, remplir le formulaire et sélectionner vos démarches. Une fois cela fait, vous pourrez prendre rendez-vous pour l’entretien en appelant l’Espace Campus France ou en envoyant un message via votre messagerie.

En quoi consiste l’entretien ?

L’entretien, destiné à évaluer votre projet d’études et vos motivations, est l’occasion pour vous de vous exprimer sur votre parcours et vos projets, de recevoir des conseils et, éventuellement, de vous voir proposer des pistes de réorientation. Une attention particulière sera accordée au niveau d’études atteint, à la qualité du cursus et à la maîtrise du français. De même, il sera tenu compte des possibilités d’études localement ainsi que de la cohérence globale du dossier.

Que se passe-t-il ensuite ?

 À l’issue de cet entretien, votre dossier sera transmis aux établissements que vous avez choisis (procédure de préinscription). Lorsque vous recevrez une réponse positive, vous pourrez valider votre « choix définitif » sur votre dossier en ligne. Les conseillers de Campus France pourront vous assister et vous conseiller.

Après l’obtention du diplôme permettant l’accès à la formation demandée (ex : licence pour une admission en master ; baccalauréat pour une entrée en première année), l’étape suivante est celle du dépôt d’une demande de visa étudiant auprès du service compétent de votre lieu de résidence (Consulat général de France à Douala ou Section consulaire de l’Ambassade de France à Yaoundé).

En cas de refus de visa, la procédure de droit commun français prévoit la possibilité d’un recours dûment argumenté auprès du service des visas.